1856 PREMICES D’UNE ECOLE

Conscient du problème de l’instruction des filles, après le déclin de l’école de Mlle Roger rue de l’Abreuvoir (à peu près à l’emplacement actuel de la maison de Mme Maigneux), M I Carpentier curé de Somain s’en ouvre à la municipalité. Il faut dire qu’il ne rencontre de sa part que tiédeur pour ne pas dire hostilité. Il décide alors de s’en occuper lui-même. De ses deniers et de ceux de sa sœur Virginie, il achète en octobre 1855 la propriété et la maison de M et Mlle Lefebvre, ancienne adjointe de Mlle Roger, rue de la Fontaine, dans le but d’accueillir les petites filles pour leur faire classe. C’est le point de départ de Ste Anne. La propriété acquise est mise au nom de Mlle Virginie.


 

Pour enseigner, il faut des maîtresses reconnues et compétentes. Il fait appel aux Soeurs de la Providence de Portieux dans les Vosges. Pourquoi ce choix ? Aucune archive ne le précise. L’école commence à fonctionner normalement à partir de 1856. Sa qualité d’enseignement est d’emblée reconnue. Quelques bâtiments supplémentaires sont tout de suite construits. Par qui ? Personne ne le sait. Peut-être par la Congrégation mais sans aucune assurance !
Pourquoi le nom de Ste Anne ? On peut penser, outre, la référence de la sainte à l’éducation sur un plan général, que le terroir de Somain et environs y soit pour quelque chose. Il ne faut pas oublier que Ste Anne est la patronne des cousettes. La région connaissait alors la culture intensive du lin. D’ailleurs une chapelle Ste Anne était présente en ville, à proximité de la gare (au carrefour de la rue Simon actuelle) avec procession annuelle le jour de la fête du 26 juillet. Ce peut être la raison.
Groupe Scolaire Sainte Anne - 37 r Condorcet 59490 SOMAIN - Tél: 03 27 86 51 57 - Fax: 03 27 86 08 50 - mentions légales | contact | Groupe Scolaire Sainte Anne © Tous droits réservés